img_59b098b396468

Les tubes pilotes qui portent un numéro d’anonymat sont acheminés vers l’unité d’immuno-hématologie

  • Ils sont accompagnés d’une liste où figurent ces numéros
  • Les échantillons sanguins sont classés
  • Les numéros sont enregistrés sur 2 registres différents
  • Centrifugation des tubes

Réalisation du groupage sanguin: ABO, Rh:

2 techniques réalisant l’épreuve (les 2 épreuves) SIMONIN et BETH-VINCENT sur les mêmes tubes

  • Chacun porte les résultats sur un registre puis ces résultats sont confrontés

Recherche de l’Ag D faible:

  • Chez les donneurs Rh(-) par la technique de COOMBS indirecte

Recherche des Ag C, E chez les sujets Rh(-)

A l’étiquetage des PSL seuls les dons dd cc ee sont qualifiés Rh(-)

  • Les dons dd Cc ee ou dd cc Ee sont qualifiés Rh(+)
  • On délivrera au donneur une carte (Rh(-) dd cc Ee ou dd Cc ee
  • Motif: la recherche du D faible par le test de COOMBS indirect n’est pas la méthode de référence
  • La technique de fixation-élution d’anti D albumineux est sensible mais difficile à utiliser en routine

Phénotypage Rh et Kell:

Grâce à des Ac monoclonaux anti-C, anti-c, anti-E, anti-e, anti-K1

  • Technique d’agglutination

Recherche des hémolysines(IgG) anti-A et anti-B

Sur les dons de sang du groupe O (octagénéreux)

Recherche d’anticorps anti-érythrocytaires ou RAI

Quantification sérologique du don du sang

Le règlement stipule que tous les dons doivent être contrôlés pour les agents infectieux suivants:

  • Hépatite B, C
  • VIH
  • Agent de la syphilis

Dans d’autres pays, on dépiste autres agents:

  • HTLV1, V2 (human T lyT virus) è lymphome T
  • CMV
  • Agent du paludisme
Share Button

About The Author

wavatar

Laisser un commentaire