img_59dff27eef79d

L’érythropoïèse contribue à une partie de l’hématopoïèse, et englobe les différents mécanismes aboutissant à la production des Globules rouges dans la moelle osseuse.

La régulation de l’érythropoïèse est importante et se fait à différents niveaux. La durée de vie du GR est de 120 jours.

L’érythropoïèse est caractérisée par deux propriétés principales : la permanence : se déroule sans cesse pour compenser les pertes physiologiques et pathologiques,  et l’adaptation : permettant une production satisfaisant les besoins de l’organisme (7 – 10 fois la normale en cas d’hémorragies, anémie, grossesse …etc).

Cinétique

Figure 1. Cinétique de érythropoïèse

  • L’étude morphologique concernant l’ensemble des cellules allant de la cellule souche CFU-E à la cellule souche différenciée
  • Les érythroblastes proviennent de la cellule souche de la MO hématopoïétique après avoir subi des changements importants et rapides se traduisant par des modifications morphologiques et biochimiques qui déterminent une série de stades bien définie, on distingue : Proérythroblaste – Erythroblaste basophile I et II, Erythroblaste polychromatophile, Erythroblaste acidophile

Remarque : après mitoses successives : 1 proérythroblaste à 16 érythroblastes acidophiles

  • Entre chaque 4 stades, il existe une mitose qui aboutit à 16 érythroblastes acidophiles, à ce moment, la cellule enrichie en HB expulse le noyau et devient un réticulocyte et passe dans la circulation sanguine et devient un GR :

Pro-EB (1c) à EB-B (4c) à EB-P (8c) à EB-A (16c) à GR (16c)

Le réticulocyte renferme des restes nucléaires, qui vont être perdus lors de son passage dans le sang

  • Il existe de nombreux critères de différenciation et d’identification à savoir : le rapport nucléoplasmique (N/C) – taille de la cellule – noyau de la cellule (aspect de la chromatine, nucléoles) – couleur du cytoplasme
  • L’érythropoïèse dure 7 jours

L’étude de l’érythropoïèse permet de comprendre les mécanismes physiopathologiques des anémies ainsi que toutes pathologies touchant la lignée érythrocytaire

  • La régulation de l’érythropoïèse :

La régulation de l’érythropoïèse est importante, elle fait intervenir des facteurs endogènes et exogènes

  • Les facteurs endogènes :
  • Erythropoïétine : c’est le facteur hormonal le plus important, produit essentiellement dans le rien et accessoirement dans le foie

L’oxygénation tissulaire régule la synthèse de l’érythropoïétine, celle-ci est stimulée par l’hypoxie tissulaire et déprimée par l’hyperoxygénation

Le rôle de l’érythropoïétine est de différencier la synthèse des cellules souches en proérythroblastes

  • Autres hormones: Androgènes – hormones thyroïdiennes T3 et T4 – hormones hypophysaires
  • Les facteurs exogènes :
    • Les métaux : l’érythropoïèse nécessite simultanément la synthèse de l’ADN et la synthèse de l’HB :

Pour la synthèse de l’ADN, l’organisme doit disposer d’une quantité suffisante de Vit B12 et d’acide folique

Pour la synthèse de l’HB il consomme le Fer

  • Le Fer : c’est le plus important des facteurs exogènes limitant l’érythropoïèse, il est rapidement consommé quant elle augmente
  • L’acide folique et la vitamine B12 : substances appartenant au groupe des vitamines, qui jouent un rôle important dans la synthèse de l’ADN de toutes les cellules à renouvellement rapide, elles sont d’origine strictement alimentaire, la carence de l’un ou de l’autre se traduit par une anémie macrocytaire avec mégaloblastose.

Les folates englobent l’acide folique et ces dérivés, ils se trouvent sous les formes actives suivantes : acide dihydrofolique (DHF) et acide tétrahydrofolique (THF)

La vitamine B12 englobe les différente cobalamines, elle se trouve sous les formes actives suivantes : méthylcobalamine, désoxyadénosyl-cobalamine

 

Share Button

About The Author

wavatar

Laisser un commentaire