img_59b0931520337

Le genre tuberculosis est responsable de tuberculose dans 98% des cas, et Mycobacterium bovis agent de la tuberculose animale dans 2% des cas.

Mycobacterium lepreae est l’agent pathogène responsable de la lèpre.

Les Mycobacterium tuberculosis appelés aussi Bacilles de Koch  (BK) responsable du tuberculose.

Caractères fondamentaux

  • Acido-alcoolo-résistance : caractère fondamental (orientation diagnostique)
  • C’est un caractère tinctorial utilisé pour le diagnostic positif de la tuberculose (après coloration à la fuschine: cette coloration résiste à l’action de l’acide et de l’alcool: la coloration ne disparait pas)
  • La résistance relative aux détergents et désinfectants par rapport aux autres germes banaux (acide sulfurique, et la soude); ce caractère est utilisé pour décontaminer les prélèvements avant leur mise en culture.

Caractères bactériologiques du BK

Morphologie:

  • Bacille immobile
  • Extrémité arrondie
  • Acapsulé, asporulé
  • Se colore mal au Gram et BM
  • Coloré en rouge par la fuschine de Ziehl
  • N’est pas décoloré par l’acide sulfonique à 25% et l’alcool à 95c; comme le serai toutes les autres bactéries.

Culture:

  • Bacille aérobie stricte
  • T° optimale de croissance: 35 – 37 °C
  • PH=6,9
  • Exigence nutritive: très exigeant, ne cultive pas sur des milieux usuels; milieu de Lowenstein Jensen : composé de sels minéraux, asparagine, fécule de pomme de terre, œuf coagulé, glycérine, vert de malachite.
  • Lenteur de croissance: se multiplient lentement, le temps de division est de 20 heures, ce qui explique pourquoi les colonies apparaissent 3-4 semaines après mise en culture, et non pas 12-24 heures comme les autres bactéries.
  • Aspect typique des colonies sur L.J: après 21-28 jours on voit apparaitre des colonies opaques, rondes (en choux-fleurs) de couleur chamois (beige).

Biochimie:

  • L’acide nicotinique n’est produit que par le M.tuberculosis (BK)

Variabilité du milieu:

  • Sensible à la chaleur, lumière solaire, rayon X, rayon UV, l’eau de javel et alcool. Persiste à froid à +4°C et vit plusieurs années à -70°C, et aussi la dessiccation.

Diagnostic biologique de la tuberculose

Prélèvement: pulmonaire:

  • Crachats, expectorations: ceux sont les prélèvements les plus fréquents, réalisés le matin au réveil et à jeun.
  • Le sujet doit faire un effort de toux profond et vigoureux (force physique) pour ramener les mucosités bronchiques et les cracher dans un flacon propre.
  • Tubage gastrique: un certain nombre de patients ne peuvent pas cracher (femme, enfant), on pratique en milieu hospitalier, qui permet de retenir les mucosités bronchiques dégluties pendant le sommeil.
  • Lavage bronchique: aspiration des secrétions bronchiques au cours d’une bronchoscopie.
  • Ecouvillonnage laryngé: on recueillit les mucosités au niveau du larynx à l’aide d’un écouvillon

Prélèvements extra-pulmonaires:

  • Contaminé: urines, abcès fistulisé (ouvert vers l’extérieur)
  • Non contaminé: liquide séreux (retiré par ponction); LCR (méningite tuberculeuse); liquide péritonéal (ponction); liquide d’épanchement articulaire (tuberculose osseuse)

La  fiche de renseignement doit être correctement remplie, avec tout élément, avec le médecin et le traitement reçu.

Transport et conservation: pour les prélèvements pulmonaires: transporter à +4°C rapidement dans une boite hermétiquement fermée pour éviter les contaminations aériennes.

Diagnostic proprement dit

Examen microscopique:

La coloration de Ziehl Nielsen:

Elle comprend 3 étapes:

Etape de coloration:

  • Utilisant la fuschine phéniquée de Ziehl
  • La lame est entièrement inondée de colorant
  • Chauffage par un coton imbibé d’alcool jusqu’à émission de vapeur
  • On attend 3 minutes puis on refait la même opération encore 2 fois
  • Rinçage à l’eau
  • La première étape dure environ 10 minutes

Décoloration:

  • Par l’acide sulfonique à 25% pendant 3 minutes
  • Rinçage à l’eau
  • Faire agir l’alcool à 95c pendant 5 minutes
  • Rinçage à l’eau

Contre coloration:

  • Au bleu de méthylène: 30 secondes à 1 minute
  • Rinçage à l’eau
  • Séchage délicat entre 2 feuilles de papier filtre
  • Observation à grossissement X100

On aura des bacilles roses sur fond bleu, cette coloration met en évidence des mycobactéries qui se présentent sous forme de bâtonnets rouges sur fond bleu.

La coloration à la fluorescéine

Elle comprend 3 étapes:

  • Recouvrir la lame d’une solution d’auramine: 10 minutes
  • Rinçage à l’eau
  • Faire agir le mélange acide alcool -4 minutes puis rincer;
  • Recouvrir la lame par KMnO4: 1% pendant 30 secondes
  • Rinçage à l’eau
  • Séchage
  • Observation au microscope à fluorescence X25, X40 à bâtonnets brillants, jaunes sur un fond sombre.

Avantages et inconvénients:

Ziehl Nielsen Fluorescéine
Avantages –  Coût peu élevé

–  Microscope photonique facile à entretenir

–  Personnel peu qualifié

–  Dépiste 60-80% des cas à microscopie (+) donc les plus contagieux

 

–  Rapidité de lecture (2 mn/lame)

–  Lecture se fait à l’objectif 25/40 (plus grande surface contaminée)

–  Nombre de lames 50-60/ jours

–  Microscopiste moins fatigué

–  + rentable: détecte au moins 95% des cas.

Inconvénients –  Temps de lecture long (20 mn)

–  Nombre de lames lues est plus petit et le microscopiste sera rapidement fatigué

–  (-) sensible que la fluorescéine

–  Coût plus élevé prix des lampes)

–  Entretient difficile

–  Nécessite un microscopiste entrainé;

 

Antibiothérapie

1ère intension:

  • Rifampicine
  • Isoniazide
  • Streptomycine
  • Ethambutol
  • Pyrazinamide

2ème ligne:

  • Ofloxacine
  • Ethionamide
  • Cycloserine
  • Kanamycine

Traitement

Le traitement préventif: vaccination obligatoire à la naissance BCG.

Bacille de calmelle Guerin: bactéries atténuées par passage sur pomme de terre glycérinée; il faut vacciner pour éviter l’apparition de nouveaux agents infectieux.

 

 

Share Button

About The Author

wavatar

Laisser un commentaire